WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

adaptation

Le fait que la notion d’adaptation ait été érigée en pivot de la pensée évolutionniste est son plus grand écueil, et son héritage le plus néfaste. Le développement de toute créature, et à fortiori le développement humain, a toujours eu un aspect projectif, non adaptatif.

Le domaine académique de l’interaction humain-machine tombe de plain-​pied dans l’écueil de l’adaptation. Lorsqu’on tente d’adapter les structures significatives à la cognition humaine, on oublie que tout monde de signification est avant tout un projet. Lorsque l’humain fait usage de la machine, il devient déjà un autre, il s’hybride, il occupe déjà l’espace et le temps d’une manière autre. Le seul intérêt de la machine est de donner un degré de liberté spécifique à ce devenir autre. Au devenir de l’humain, animal indéterminé.

Une certaine lecture du cerveau, une certaine idéologie de la cognition, par contre, se cache dans toute démarche visant à « adapter » le monde à la « manière de fonctionner » du cerveau humain. Il y a, dans tout effort d’adapter la machine à l’humain, une vision de l’humain-comme-machine. La machine qui « s’adapte » matérialise le statu quo de l’humanité.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « adaptation » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS