WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

distance

Le grand-​père d’un personnage de Franz Kafka avait coutume de dire:

– La vie est incroyablement courte. Maintenant tout se rassemble en moi dans le souvenir, si bien que, par exemple, je comprends à peine qu’un jeune homme puisse se décider d’aller à cheval jusqu’au prochain village sans craindre que le temps d’une vie ordinaire à l’heureux déroulement ne soit que très insuffisant pour une telle course.

Il est commun de parcourir la vie avec l’impression que rien ne change, puis de se retourner un jour et de constater qu’une distance vertigineuse sépare tout ce que tu es de tout ce que tu croyais être. Te voilà dans une gare animée par le mouvement d’une foule si étrangère, si impénétrable, que tu en oublies ta destination. Puis tu te rappelles le numéro du quai et le nom de la ville où tu ne fais pourtant que rentrer; et ce nom ressemble soudain à un mot quelconque, prononcé dans une langue que tu n’as jamais parlée. Tu ne ressens pas de regret car il n’y a rien à regretter.

La distance est un état d’esprit. Elle habite les lieux.

cf.: trace

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « distance » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS