WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

porte

La porte est une entrée parfois fermée.

Il était d’usage, dans l’Athènes antique, de frapper du dedans sur la porte de la demeure dont tu t’apprêtais à sortir, de manière à ne blesser aucun passant lors de l’ouverture.

Les stations de métro, les aéroports, les gares sont les portes de la ville. Elles gèrent le passage entre sous-​terrains et surfaces. Églises et temples sont les portes de la transcendance.

Le but de la planification urbaine: donner à savoir qu’il y a des portes. Mettre en évidence, en forme, des portes. Laisser entendre la possibilité d’une transition.

– Etre mis à la porte, dit Gaston Bachelard, c’est d’être exposé par l’hostilité des humains à l’hostilité de l’univers.

Le malheur vient des portes fermées. Ou de l’absence de portes. Mais il en découle aussi que tu serais autant malheureux dans un monde entièrement ouvert. Pas de désir sans fermeture. Pas de plaisir sans porte.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « porte » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS