WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

souffrance

La souffrance est un enlisement du mouvement de l’âme dans son corps.

No cry of torment can be greater than the cry of one man. Or again, no torment can be greater than what a single human being may suffer. A man is capable of infinite torment therefore, and so too he can stand in need of infinite help. The whole planet can suffer no greater torment than a single soul.

Ainsi l’écrit Ludwig Wittgenstein en 1944. Il avait servi l’armée autrichienne dans la guerre de 1418. Cherchant la mort sur le champ de bataille, il se comporta en héros à plusieurs reprises.

La souffrance des souffrants et la fureur de leurs tortionnaires remplit le monde et déborde le temps.

L’empreinte de la souffrance engendre l’empreinte de la souffrance. Dans son livre de 1942, Jim Corbett, chasseur de tigres mangeurs d’hommes, note:

I have extracted, possibly, a couple of hundred porcupine quills from the man-​eating tigers I have shot. Many of these quills have been over nine inches in length and as thick as pencils. The majority was embedded in hard muscles, a few were wedged firmly between bones, and all were broken off short under the skin.

La plus triste des maladies de ceux qui ont souffert est la croyance d’être les seuls à l’avoir fait. Comme ils souffriront encore avant qu’elle ne se dissipe ! Comme ils feront encore souffrir !

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « souffrance » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS