WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

topologie

Le soi possède une infinité de centres. Ou plutôt un seul, mais en mouvement. Tu avances toujours vers ce centre, vers ce pôle, et tu te dis qu’un jour, tu vas l’atteindre et qu’en l’atteignant, tu te seras purgé de tout ce qu’il reste de faux en toi, de tout ce qui t’empêche d’être complet, de faire un avec toi-​même. Le centre, lui, s’éloigne à chaque pas. Ce que tu prenais pour ta vérité n’est maintenant qu’un trait secondaire de ta personne. Les choses auxquelles tu n’attachais que peu de valeur deviennent déterminantes.

Puis tu réalises qu’en cherchant ton centre, tu le fais simplement bouger, et que la recherche de soi n’est qu’une transformation permanente de la topologie de ton être.

La topologie est cette manière dont tes vérités s’articulent l’une à l’autre, la manière dont se croisent les frontières entre le vrai et le faux, le juste et l’injuste

Mais ta confiance en ce centre, et ton désir de l’atteindre, subsiste justement parce que son emplacement peut changer, parce que les règles qui régissent cet emplacement changent sans cesse. En étant toi-​même changement, tu assures la continuité de ta foi et de ton désir. Les nouveaux faits s’y intègrent, tes rencontres futures font déjà partie de ce que tu es. Indivisible dans le mouvement — une topologie furtive.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « topologie » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS