WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

morts

Chez les Sanumá du Brésil, les vivants s’empressent d’oublier leurs morts. Les ancêtres sont exclus des collectifs humains et n’ont sur eux aucun pouvoir. Mais chez nous

chez nous

Les membres gangrenés des familles des siècles s’étirent pour s’agripper aux gorges. Nous aurions pu, c’est sûr, prendre nos distances arracher les pierres des falaises, les jeter en vrac au fond de la nuit et enterrer les aïeux — en serait né sans doute un nouveau monde. Nous avons préféré jouer les figurants d’enterrement le jour des noces. Nous n’aurons communié que dans l’insatiable regret qui traverse les siècles avant d’avaler ce qui suit. Pour les morts mes chers, il faudra toujours envisager l’avenir avec une certaine dose de bon sens.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « morts » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS