WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

plurivalence

La rencontre avec n’importe quel être humain fait naître en toi un être nouveau, doté d’idées et de désirs nouveaux stimulés par l’autre, articulés à sa particularité. Chaque rencontre donne aussi naissance à un nouveau surmoi.

Tu es donc pluriel. La psychanalyse — prisonnière de l’axiome de l’individu, croyant que l’individu précède la rencontre et qu’un «  je  » précède à l’autre — pense que cette plurivalence du « moi » existe d’emblée et qu’elle est seulement activée par la rencontre. De fait, ce que l’on appelle «  je  » n’est ni plus ni moins que le résultat d’une série de rencontres.

La conséquence demeure: tu es une cité en état de guerre civile permanente. La rigidification psychique dans ses diverses formes — rituels religieux, procédures administratives, épopées bourgeoises des bonnes manières, industries totalitaires, tâches répétitives — offre une trêve trompeuse, toujours suivie d’une catastrophe existentielle.

Être conscient de sa plurivalence ne résout pas le conflit interne mais le dote, du moins, d’une certaine fluidité.

cf. identité

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « plurivalence » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS