WikiTractatus

/l’azoth numérique
[?]

splaining

Le splaining est une pratique d’explication non-sollicitée, perpétrée à des fins d’établissement de rapports de pouvoir. Son mode opératoire est l’infantilisation d’autrui pour nier sa capacité de jugement, afin de s’établir soi-même dans une position parentale ; en d’autres mots, en tant que procurateur de conseils — et d’ordres — indispensable, incontournable, et forcément légitime. 

Un exemple classique de splaining est celui du manager d’entrepôt qui, dans une séance matinale, sermonne ses employés sur des évidences comme la nécessité de porter des chaussures au travail ; ou encore celui de la propriétaire de maison qui explique à son domestique étranger comment essuyer la poussière. 

La sincérité des auteurs de splaining soulève une question importante : sous-estiment-ils à ce point leurs interlocuteurs, ou se comprennent-ils vraiment comme détenteurs d’un savoir hors du commun ? Le second cas semble fréquent. Souvent, les auteurs de splaining considèrent en effet que la compréhension du port de chaussures ou de l’effet d’une serpillère sur une surface poussiéreuse représente l’apogée de la compétence pratique et intellectuelle. Car c’est souvent un apogée pour eux-mêmes ; ils ne parviennent pas à imaginer savoir plus grand. De cela, il faut déduire que les auteurs de splaining incarnent un type d’individu spécialement limité. Au grand dam de l’humanité, c’est pourtant parmi eux que l’humanité recrute ses dirigeants, jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir.

cf. mansplaining

.

Suivre @wikitractatus sur Mastodon

Reddit Twitter
Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « splaining » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS