WikiTractatus

/une philosophie de l’itinéraire
[?]

père

Deux archétypes de pères traversent les millénaires. Le père curieux et le père affirmatif. 

Le père curieux cherche à comprendre l’être qui ne lui ressemblera jamais entièrement et qui n’est jamais entièrement le sien. S’il cherche à le guider, c’est pour lui éviter de souffrir. S’il le contraint, c’est pour éviter que son enfant devienne une souffrance pour le monde. Tout le reste est ouvert. Et le monde change. 

Le père affirmatif voit dans l’enfant un substitut à l’immortalité. Il conçoit son identité de père comme un pouvoir. Sentant le pouvoir grandir dans l’enfant, il se sent mortel. Et il en punit l’enfant quoi qu’il arrive. (Ou plutôt, croyant le punir, il mange l’Abadir). Jaloux de transmettre son pouvoir, il n’acceptera de le transmettre que tel quel. Obsédé de ce tel quel’, il ne transformera plus rien à partir de la naissance de l’enfant et, pour ça aussi, il lui en voudra. Le plus grand bien pour l’enfant est lorsqu’un tel peur meurt en bas âge de l’enfant (une fois le dommage fait, il est trop tard). L’impossible devient possible. 

Le monde se transforme au gré des naissances de pères curieux et des morts précoces de pères affirmatifs. 

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « père » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS