WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

empreinte

L’empreinte est une forme de la matière. Elle est le résultat de l’impression et ce qui imprime, ce qui continue à imprimer en s’imprimant.

À tour de rôle, la matière est corps mou et corps ferme.

L’existence humaine porte l’empreinte de celles qui l’ont précédée.

Ne voit l’empreinte que celui qui possède des yeux, et les rétines sont des surfaces imprimées.

Le paysage est une empreinte de processus humains, aquatiques, géologiques, climatiques, botaniques. La pyramide, la ziggourat portent l’empreinte de la montagne; leurs creux sont les empreintes de la grotte à flanc de montagne, qui s’est imprimée dans la pensée architectonique des humains pendant les millénaires où ils ne connaissaient qu’elle, pour abriter leurs peintures magiques. Ces peintures elles-​mêmes sont l’empreinte d’un monde révolu qui, par elles, continue à hanter nos nostalgies. Le temple gothique porte l’empreinte de la forêt et des cimes d’arbres qui se rejoignent sous le ciel.

L’oison s’identifie au premier être vivant qu’il rencontre, à rechercher sa présence et à le suivre avec constance. S’il ne trouve pas sa mère, il suit un être humain. Konrad Lorenz a pu ainsi se faire suivre pendant des mois par une nichée d’oies sauvages.

Les tissus portent souvent le nom de la bête dont ils remplacent la peau.

L’espace est une médaille frappée à l’effigie d’une Histoire qui se déroule à multiples échelles temporelles. L’empreinte, c’est aussi le visage d’une identité du lieu, qui s’imprime dans la conscience du visiteur et du nomade pour y faire naître l’autochtone.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « empreinte » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS