WikiTractatus

/le poème dont tu es le héros
[?]

autocentré

Les malheureux et les amoureux incertains sont autocentrés. Il leur faut un sursaut d’espoir ou le chavirement pour les dévier de l’objet qu’un relief du monde devint à leurs émotions et pensées. L’alerte de leurs sens embrasse dès lors la sphère entière de ce qui se présente à leurs corps, et ils sentent vraiment. L’autre. Les autres. Le flux enchevêtré de ces sensations d’exister qui s’élèvent vers l’improbable ou qui s’écrasent contre les rochers de l’impossible. Et ils se font nochers ; ils laissent de la place dans leur barque à ceux qui se noient. Et parfois, même la barque se dissout et ils deviennent alors eux-mêmes flux, une main fluide qui protège autant qu’elle peut contre les impacts des chutes et qui se laisse frôler — avec un sourire bienveillant et amusé — par les corps exaltés des cétacés. 

cf. ego, centre.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « autocentré » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS