WikiTractatus

/une philosophie de l’itinéraire
[?]

mur

1

Tous les murs servent deux objectifs : empêcher dentrer et empêcher de sortir. Avant de nous protéger contre les autres, les murs sont l’instrument du groupe et de sa cohésion forcée. Les murs s’érigent par la peur de l’ennemi ; ils sont le symptôme de tout ce qu’il y a de malsain dans le concept de groupe.

2

Les fortifications des villes antiques atteignaient parfois une épaisseur telle que deux charrues se croisaient sans peine sur le chemin de ronde. Tu pouvais carrément vivre sur le mur, habiter l’indécision entre le dedans et le dehors. Scruter les ombres des chevaux barbares dans la steppe et réfléchir au tumulte des rues en contrebas, sans t’exposer aux uns ni t’engager avec les autres.

Te promener à la frontière de l’ubiquité.

3

Kafka note que le mur de Chine, une fois le tour du territoire fait, devient la fondation d’une tour de Babel. 

4

Alors que certains murs séparent, d’autres marquent la fin du monde.

— Les murs de la cave ont toute la terre derrière eux, écrit Gaston Bachelard. 

Les parois du sous-marin ont tout l’océan derrière elles, et celles de la station orbitale tout le vide.

Soutenir ce projet : acheter le .

Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « mur » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS