WikiTractatus

/le livre-processus
[?]

conscience

conscience - Wikitractatus

Physiquement parlant, la conscience est un écho intérieur d’évènements extérieurs ; un délai entre les évènements extérieurs et leur représentation partielle dans un repli de l’univers. Dans une spirale intérieure. Ou dans la sphère séparée de l’extérieur par quelque membrane. Ou encore dans l’agencement séparé de ce qu’il n’est pas par une discontinuité structurelle. 

La conscience présuppose une telle discontinuité et l’affirme en s’affirmant elle-même. Ontologiquement parlant, la conscience est un hiatus entre sujet et objet qui émerge au sein du monde. 

— Toute conscience, écrivait Edmmund Husserl, est une conscience de quelque chose. 

Du point de vue du sujet, la conscience est le résultat de la subjectivation du monde.

La conscience est incapable d’omniscience ; son lot, comme celui du corps, est le mouvement à travers un monde qui la dépasse. La conscience a cela d’étonnant qu’elle peut se mouvoir même au sein du corps, comme un penseur se déplace à travers le paysage.

Quand, en voyant étoiles et des galaxies, l’humain se sent diminué, puisse-t-il se rappeler que celles-ci napparaissent telles qu’elles sont qu’à la lumière de sa conscience, et qu’il a tort de s’effrayer ainsi de sa propre ombre.

Puisse-t-il aussi se rappeler qu’il n’apparaît qu’en elles. 

La conscience est un cheminement de l’objet au sujet.

Cf. créature

.

Suivre @wikitractatus sur Mastodon

Reddit Twitter
Publié sous licence Creative Commons BY, NC, ND
Pour faire référence à ceci:
, « conscience » in Wikitractatus, .
Contact | abonnement par e-mail | RSS